Pourquoi définir sa ligne éditoriale?

Par Isabelle Harnist

Pourquoi définir sa ligne éditoriale?

Avatar à son bureau travaillant sur son ordinateur

Cet exercice difficile se montre désormais indispensable pour promouvoir de façon efficace mon petit quiz en ligne Lud’ACM, permettant d’apprendre la réglementation “Jeunesse et Sport” aux animateurs.

📣 La ligne éditoriale kesako? C’est le fil conducteur qui va orienter mon discours de la marque “ludacm” sur ‌le Web. Elle va me permettre de guider ma réflexion, d’appuyer mes prises de décisions éditoriales, et d’organiser la diffusion de mes contenus sur différentes plateformes adaptées à l’audience recherchée.

Deux avatars pirates ont essayé de cambrioler le bureau de calamytisa, un policier leur passe les menottes

En effet, en définissant une ligne éditoriale, je crée un outil d’arbitrage, qui va permettre à d’autres acteurs de collaborer à la promotion de mon produit et de sa notoriété, tout en restant cohérents et conformes à nos valeurs.

J’avoue que ce travail est un peu contraignant, mais il va permettre aux autres créateurs de contenus, d’être dans le même esprit que celui que je souhaite afficher. Dans ce cas précis, la contrainte est un atout.

En effet, ce cadre va permettre d’éviter les erreurs de marketing telles le glissement de portée  , et de bien répondre aux attentes de ma cible : les animateurs socioculturels entre 17 et 25 ans, pour qui le jeu a été conçu en #mobilfirst .

Pour faciliter l’adoption de cette discipline, j’ai décidé de mettre à disposition des mes collaborateurs, et pour moi-même, un document clair et précis qui définirait les grandes lignes conductrices des contenus qui seront diffusés: ma charte éditoriale

Je l’ai d’ailleurs rédigée dans le cadre d’une activité évaluée de formation, tout comme cet article.

Ce document me permettra de rappeler:

  • les objectifs du jeu (Pourquoi?),
  • le ou les thèmes généraux abordés dans les articles (Quoi ?),
  • quelle est la cible profilée avec un “persona” (Pour qui ?),
  • ainsi que le style et le ton adoptés (Comment ?).

De plus, je pourrais être amenée à poser la fréquence idéale de publication de tous les contenus, à proposer des gabarits, voire des règles de rédaction, ou encore à préciser ce que je ne souhaite pas voir dans les contenus partagés.

Ma charte éditoriale n’est sans doute pas parfaite, mais elle est unique et écrite noir sur blanc. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle soit gravée dans le marbre. 

Je compte aussi sur les retours des lecteurs (#expérience #utilisateurs) et sur l’analyse des performances de mes articles (statistiques, likes, partages, commentaires…) pour adapter ma stratégie et mon discours, sur différents formats et dispositifs

Si vous n’avez pas encore exploré cette thématique, je vous encourage à suivre l’excellent cours de Guillaume Parrou:« Développer votre activité avec le marketing de contenu, que j’ai validé dans le cadre de ma formation à La Fabrique du Numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.