Femmes du numérique

Par Isabelle Harnist

Le numérique un monde d'hommes?

Avatars femmes de notre formation entourée d'avatars hommes

On entend souvent que le numérique est un monde d’hommes, mais bien des métiers de ce domaine n’existent pas encore!

A la Fabrique du numérique, nous sommes une dizaine de femmes, apprenantes ou formatrices parmi la cinquantaine d’apprenants et de formateurs.

Cependant nous sommes encore trop peu! C’est pourquoi l’image ci-contre est floue… 

Nous avons donc commencé à nous demander « qu’est-ce qui empêche les femmes qui postulent à cette formation d’aller au bout de la démarche »?

Pourquoi peu de femmes à La Fabrique?

Ce n’est pas une question de talents ou de compétence

Ce n’est pas non plus une question de motivation

Alors qu’est-ce qui empêche davantage de femmes de rejoindre cette formation?

Plusieurs raisons sont en cause…

D’un côté, assurer le quotidien de la famille limite l’accès à ce type de formation. 

En effet, une indemnisation trop précaire, qui ne permet pas d’assurer les dépenses (logement, déplacements) ou de faire garder les enfants (nourrice, accueil de loisirs) oblige ces femmes, mères ou épouses a renoncer à leur projet:

– soit pour prendre un emploi, même peu valorisant, 

– soit pour s’occuper elles-mêmes de leur famille. 

Avatars mais et femmes qui discutent des tâches domestiques d ela maison
Nos formateurs sont des Avengers

Parfois, les femmes s’auto-censurent, pensant tout simplement que cette formation n’est pas pour elles…

Faut-il revoir la façon dont elle est présentée? 

Développer de nouveaux partenariats pour proposer plus d’aide au parcours?

Proposer des étapes préalables au recrutement permettant de mieux se faire une idée des attentes et des modalités? 

Un effectif qui grandit cependant...

Cette année deux formatrices, Héloïse Dallez (médias sociaux) et Camille Cohignac (UX Design) sont venue rejoindre Juliette Lauriol au sein de l’équipe pédagogique!

Mais ne nous arrêtons pas en chemin… L’équipe prépare déjà la prochaine session ou la « V4 »!

De mon côté je profite de chaque occasion pour valoriser les femmes de notre groupe, qu’elles soient apprenantes ou formatrices… Photos pertinentes postées sur les réseaux sociaux, articles dédiées, mises en scène des avatars féminins… Tout est bon pour booster notre présence et nos actions!

Et je ne compte pas en rester là!     

Actions à suivre!